Utiliser le numérique à l'école

Recherches, réflexions, propositions …

Réflexions sur les outils du Web 2.0 et l’enseignement au primaire

Dans le cadre du parcours créateur, j’exprime ici un point de vue sur les outils du Web2.0 intégrés à l’enseignement dans les écoles primaires. Dans le flot d’outils du Web 2.0, j’essaie de trouver ceux qui sont adaptés aux compétences des élèves de moins de 11 ans, qui répondent aux contraintes du primaire (pas de travail à la maison, peu d’ordinateurs, 25 élèves, comptes individuels et mots de passe à ne pas multiplier…), et qui peuvent apporter une plus-value à l’enseignement et/ou à l’apprentissage des élèves.

  1. Il me semble que le concept de classe inversée peut être repensé en changeant la part du travail à distance par du travail en autonomie dans la classe. Ce mode de travail peut répondre à un besoin crucial chez l’enseignant : organiser du travail différencié dans sa classe. Au-delà du simple bénéfice organisationnel, ce type de pédagogie peut répondre à des styles d’apprentissage chez certains élèves et permet d’en motiver d’autres. L’approche socio-constructiviste qui sous-tend cette méthode d’enseignement trouve dans les flipped classroom, selon moi, une forme rénovée, « à la sauce Web 2.0 ».
  2. Pour faire apprendre différemment, je conseillerais aussi les outils de mind-mapping pour améliorer la phase de conceptualisation, les serious game (bien que peu développés pour le 1er degré) pour l’approche jeu de rôles, l’utilisation du blog comme mémoire et partage du travail (pour sa plus-value métacognitive), les outils d’écriture collaborative (Padlet, Framapad…). J’aime beaucoup l’outil Vialogues pour commenter des vidéos mais j’aimerais trouver l’équivalent avec des commentaires audio pour les plus jeunes. Il me semble que tous ces outils permettent de proposer des activités à valeur cognitive élevée, selon la taxonomie de Bloom et Anderson : analyser, évaluer et créer. Les enseignants proposent souvent (trop souvent) des activités prenant appui sur la mémorisation, la compréhension et l’application. D’où une valeur ajoutée des TIC !
  3. Pour la gestion de la classe, il me semble qu’un ENT (Beneyluschool est celui que nous testons) est indispensable pour proposer des parcours individualisés et proposer une première approche du réseau social (profil, boîte mail perso, blog, agenda partagé …)

Cette liste n’a rien d’exhaustif, mais elle reflète à peu près ma pensée actuelle sur les outils du Web 2.0 pour l’enseignement à l’école. J’espère avoir vos commentaires, bien que la deuxième semaine touche à sa fin !

Publicités

Un commentaire sur “Réflexions sur les outils du Web 2.0 et l’enseignement au primaire

  1. Alex
    4 mai 2015

    Bonsoir,
    Nous n’avons pas le même public, donc à te lire, je ne fais qu’apprendre et ne pense pas pouvoir contribuer beaucoup à la réflexion. Par contre, je prends des notes pour envisager des projets avec mes propres enfants 😉 merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 mai 2015 par dans Non classé.

Catégories

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :